Santiago du Chili, une histoire passionnante !

19 et 20 mars 2019

Après notre mésaventure à l’aéroport, nous partons à la découverte de cette première ville d’Amérique Latine, Santiago du Chili. Nous sommes agréablement surpris, la ville est belle, propre, les gens sont bien habillés, et l’architecture est assez harmonieuse.

PARC METROPOLITAIN SANTIAGO DU CHILI

Nous traversons la ville jusqu’au Parc Métropolitain de Santiago du Chili, en découvrant différents quartiers. C’est assez étonnant car les vendeurs semblent se regrouper par catégories de produits. Si vous cherchez un canapé, il y a 5 magasins de suite, si vous cherchez du fil pour coudre, idem, etc… Cela nous semble assez contre-productif et niveau concurrence, ils sont servis! Le parc est très escarpé, nous optons donc pour une montée en funiculaire puis en téléphérique. C’est plutôt chouette, et la vue sur Santiago est impressionnante. La ville est tellement polluée ! D’en haut, nous voyons la délimitation de la pollution au-dessus des immeubles.

WALKING FREE TOUR – L’HISTOIRE ROCAMBOLESQUE DE SANTIAGO

Nous nous rendons ensuite à la station de métro Buenas Artes, d’où commence le Walking Free Tour (Tours4Tips).

Notre guide est vraiment top, elle est chilienne mais parle couramment anglais. Nous nous baladons dans les rues, et elle nous présente les points importants comme la Plaza de Armas, le palais de la monnaie qui était la résidence du président Salvador Allende de 1970 à 1973, entre autres et différents musées.

Nous en apprenons beaucoup sur l’histoire de Santiago. Si vous êtes intéressés, voici ce que j’en ai retenu (attention, je n’ai pas vérifié les propos de notre guide et je ne suis pas spécialiste du Chili, n’hésitez pas à vous renseigner sur de vraies sources documentées!) :

Espoir 

Salvador Allende fut le premier président socialiste jamais élu démocratiquement dans le monde.

Au début, il fut vraiment soutenu par les citoyens, car il mit en place de nombreuses réformes visant à améliorer la vie des citoyens, comme l’école gratuite ou la sécurité sociale. Parallèlement, il instaura une réforme visant à récupérer les terres agricoles inexploitées, et donc déposséder certains propriétaires de leurs terres. 

 

Trahison

Évidemment, cette réforme ne plut pas aux plus riches, qui se révoltèrent contre lui. Au même moment, le président Américain Nixon, voyant un régime communiste s’installer, décida de s’interposer et la CIA mit en place une grève des Agriculteurs. Ils payaient ces derniers pour qu’ils ne livrent plus rien dans les villes. Plus personne ne pouvait acheter à manger, et les citoyens finirent par se retourner contre le gouvernement.

Le 11 septembre 1973 au réveil, les canons du port de Valparaiso, mis en place pour protéger le pays, furent retournés face au Chili. Salvador Allende reçut un appel de Pinochet, le responsable des armées, lui annonçant qu’il avait quelques heures pour quitter le pays, avant que le palais présidentiel soit bombardé.

 

Chute et Répression 

Il refusa de quitter son poste et après avoir passé un message à la radio, il se suicida juste avant que le palais soit détruit (c’est la version officielle… mais il semble difficile de se suicider de deux balles dans le dos!).

Pendant les 17 années suivantes, les chiliens subirent une répression énorme. Beaucoup de personnes furent tuées ou portées disparues sans véritable raison.

Infos pratiques: 

  • Bus depuis l’aéroport jusqu’au centre ville : 1900$Ch par personne
  • Tours4Tips : 10000$Ch (vous donnez ce que vous voulez)
  • Metro : 720$Ch par trajet + 1000ch pour acheter la carte (1 pour deux personnes)

Pour prendre le métro, vous devez acheter une carte puis mettre du crédit dessus. Il n’y a pas de système de ticket à la journée. La carte n’est pas nominative, n’hésitez pas à récupérer une carte dans votre auberge, si quelqu’un l’a laissée là, par exemple!

  • Funiculaire + téléphérique : 3550$ch par personne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *